Accueil > Blog > Immobilier: les ventes résidentielles ont fléchi en mars

Immobilier: les ventes résidentielles ont fléchi en mars

07 mai 2019

Le segment de marché de la copropriété continue quant à lui d’être dynamique, alors que les ventes d’immeubles de 2 à 5 logements enregistrées en mars 2019 sont égales à ce qui avait été recensé à pareille date l’an passé.

Ventes d’unifamiliales au Québec

Selon les actes publiés au Registre foncier du Québec et compilés par JLR (incluant les ventes par courtier, entre particuliers et les constructions neuves), 81 344 maisons unifamiliales ont changé de mains au cours des douze derniers mois. Ce nombre est en hausse de 3 % par rapport aux douze mois précédents. Cependant, en comparant le mois de mars 2019 à celui de mars 2018, le nombre de transactions pour des unifamiliales a chuté de 1 % sur l’ensemble du territoire québécois.

Au Québec, d’avril 2018 à mars 2019 inclusivement, le prix de vente médian des résidences unifamiliales s’est établi à 249 000 $, une hausse de 2 % par rapport à la période précédente. Cependant, en comparant le mois de mars 2019 à celui de 2018, les prix ont toutefois stagné.

Même si les résultats du mois de mars sont contraires à la tendance haussière observée au premier trimestre sur le segment de l’unifamiliale, il est encore trop tôt pour parler d’un revirement de tendance. Pour l’instant, c’est plutôt le manque de maisons disponibles à la vente par rapport à la demande qui semble expliquer le recul du nombre de transactions. Ce raisonnement permettrait aussi de justifier l’augmentation du prix des unifamiliales dans certaines villes où moins de propriétés de ce type ont été vendues. 

Retrouvez ici le contenu original
Partager

Alina Nichita

Courtier immobilier résidentiel

514 473-4811